in

La mésothérapie pour travailler votre mine

[ad_1]

Vous avez une peau d’orange ? Votre peau devient terne ? Vous constatez des chutes de cheveux ? Aujourd’hui, ces problèmes cutanés peuvent désormais se résoudre grâce à une injection. Cette technique s’appelle la mésothérapie et elle s’utilise de plus en plus en esthétique. Alliant bien-être et santé, elle s’invite actuellement dans de nombreux établissements de soins.

La mésothérapie, c’est quoi ?

Apparue en France depuis plus de 50 ans, la mésothérapie consiste à s’injecter des médicaments, de faibles doses. Cette injection se fait sous le derme ou sous la couche profonde de la peau. Il s’agit en quelque sorte d’une technique médicale qui ne requiert que l’utilisation d’une petite quantité de médicaments. Néanmoins, l’injection se fait directement sur la zone à traiter. Pour les médicaments utilisés, il s’agit généralement de l’acide hyaluronique, très fluide, mélangé avec d’autres éléments. Il y a entre autres des vitamines, des oligo-éléments, des acides aminés ou encore des antioxydants. Il contient également quelques substances anti-âge. Si elle se préconise souvent en tant que soin anti-âge, elle s’utilise aussi pour soigner certaines pathologies. En effet, cette technique apaise les douleurs cervicales, remédie aux chutes de cheveux et traite l’arthrose.

Qui en est l’initiateur ?

Le médecin généraliste Dr Michel PISTOR est à l’origine de la mésothérapie. D’ailleurs, il est l’initiateur de nombreuses sociétés de mésothérapie. Il l’a créée en 1952 et souhaitait la résumer en quelques mots « Peu, rarement et au bon endroit ». Avec cette expression, ce médecin indique que le traitement se fait à faibles doses et s’injecte au bon endroit. Par ailleurs, il faut dire que cette technique s’enseigne, aujourd’hui, dans de nombreuses facultés de médecine. Il existe même un diplôme interuniversitaire de mésothérapie à la fin de la formation.

Quels sont les impacts de la mésothérapie sur le corps ?

Actuellement, même si elle se propose par de nombreux médecins, les réels bienfaits de la mésothérapie ne sont pas assez explicites. En effet, il n’y pas encore assez d’études scientifiques à ce sujet. Toutefois, elle semble agir sur bons nombres de douleurs et de symptômes :

  • Cette technique médicale soulage les douleurs provoquées par le rhumatisme ou par les traumatismes sportifs ;
  • Elle traite les pathologies comme l’herpès ou encore le zona ;
  • Elle s’avère efficace en cas de vergetures ;
  • Elle soigne la pelade et prévient ou ralentit les chutes de cheveux ;
  • En esthétique, elle lutte contre les cellulites et les effets du vieillissement ;
  • Elle offre un effet de bonne mine à la peau et réduit les rides ;
  • Elle atténue certaines cicatrices.

Quelles sont les différentes étapes de cette thérapie ?

Pour pratiquer la mésothérapie, le mésothérapeute ou le dermatologue effectue différentes injections superficielles directement sur la zone à traiter. Ce spécialiste peut également les faire autour des zones à traiter. Pour exécuter ces injections, il se sert d’une aiguille de 13 mm de long au maximum et d’un pistolet injecteur électrique. Néanmoins, certains praticiens les réalisent manuellement. Pour le nombre de séances et d’injections, il dépend des affections à soigner. Une simple blessure peut requérir une seule séance, alors que les maladies chroniques nécessitent parfois près de 15 séances. Mais en général, les séances doivent être espacées de plusieurs jours, voire de quelques mois. Pour les injections, celles-ci se pratiquent sur trois types de couches de la peau. Elle peut se faire :

  • Sur l’épiderme ou la couche superficielle de la peau ;
  • A la limite du derme et de l’épiderme ;
  • Au niveau du derme superficiel.

[ad_2]