in

Bronchiolite du nourrisson: prévention et soins du nourrisson

[ad_1]

La bronchiolite est une infection pulmonaire courante chez les jeunes enfants et les nourrissons. Elle provoque une inflammation et une congestion des petites voies respiratoires (bronchioles) du poumon. La bronchiolite est presque toujours causée par un virus. En général, le pic de la bronchiolite se situe pendant les mois d’hiver. La bronchiolite commence par des symptômes similaires à ceux d’un rhume. Mais elle évolue ensuite vers une toux, une respiration sifflante et parfois des difficultés respiratoires. Les symptômes de la bronchiolite peuvent durer de plusieurs jours à plusieurs semaines.

La plupart des enfants vont mieux si on les soigne à la maison. Un petit pourcentage d’enfants doit être hospitalisé.

Symptômes de la bronchiolite

Les premiers jours, les signes et symptômes de la bronchiolite sont similaires à ceux d’un rhume :

Écoulement nasal
Nez bouché
Toux
Légère fièvre (pas toujours présente)
Ensuite, il peut y avoir une semaine ou plus de difficultés à respirer ou un sifflement lorsque l’enfant expire (respiration sifflante).

De nombreux nourrissons souffrent également d’une otite (otite moyenne).

Quand consulter un médecin

S’il est difficile de faire manger ou boire votre enfant et que sa respiration devient plus rapide ou plus pénible, appelez le médecin de votre enfant. Cela est particulièrement important si votre enfant a moins de 12 semaines ou s’il présente d’autres facteurs de risque de bronchiolite. Notamment une naissance prématurée ou une affection cardiaque ou pulmonaire.

Les signes et symptômes suivants sont autant de raisons de consulter rapidement un médecin :

Une respiration sifflante audible
Ou/et une respiration très rapide: plus de 60 respirations par minute (tachypnée) et peu profonde
Respiration laborieuse: les côtes semblent aspirer vers l’intérieur lorsque le nourrisson inspire
Apparence léthargique
Refus de boire suffisamment, ou respiration trop rapide pour manger ou boire
La peau devient bleue, en particulier les lèvres et les ongles (cyanose)

Causes de la bronchiolite

La bronchiolite survient lorsqu’un virus infecte les bronchioles, qui sont les plus petites voies respiratoires des poumons. L’infection fait gonfler et enflammer les bronchioles. Le mucus s’accumule dans ces voies respiratoires. Ce qui rend difficile la libre circulation de l’air dans les poumons et hors des poumons.

La plupart des cas de bronchiolite sont causés par le virus respiratoire syncytial (VRS). Le VRS est un virus courant qui infecte à peu près tous les enfants dès l’âge de deux ans. Des flambées d’infection par le VRS se produisent chaque hiver. Les individus peuvent être réinfectés, car une infection antérieure ne semble pas provoquer une immunité durable. La bronchiolite peut également être causée par d’autres virus, notamment ceux qui provoquent la grippe ou le rhume. Les virus qui provoquent la bronchiolite se propagent facilement. Vous pouvez les contracter par des gouttelettes dans l’air lorsqu’une personne malade tousse, éternue ou parle. Vous pouvez également les attraper en touchant des objets communs: ustensiles, des serviettes ou des jouets, puis en vous touchant les yeux, le nez ou la bouche.

 

Facteurs de risque de la bronchiolite

La bronchiolite touche généralement les enfants de moins de 2 ans. Les nourrissons de moins de 3 mois sont les plus exposés au risque de bronchiolite, car leurs poumons et leur système immunitaire ne sont pas encore complètement développés.

D’autres facteurs sont liés à un risque accru de bronchiolite chez les nourrissons et à des cas plus graves :

Naissance prématurée
Affection cardiaque ou pulmonaire sous-jacente
Un système immunitaire déprimé
Exposition à la fumée de tabac
N’avoir jamais été allaité au sein (les bébés allaités au sein bénéficient des avantages immunitaires de la mère)
Contact avec plusieurs enfants, par exemple dans un service de garde d’enfants
Passer du temps dans un environnement surpeuplé
Avoir des frères et sœurs qui vont à l’école ou bénéficient de services de garde d’enfants et ramènent l’infection à la maison

Prévention de la bronchiolite

Comme les virus qui provoquent la bronchiolite se propagent d’une personne à l’autre, l’un des meilleurs moyens de la prévenir est de se laver fréquemment les mains. En particulier avant de toucher son bébé lorsque vous avez un rhume ou une autre maladie respiratoire. Le port d’un masque facial est approprié à ce moment.

Si votre enfant souffre de bronchiolite, gardez-le à la maison jusqu’à ce que la maladie soit passée pour éviter de la transmettre à d’autres personnes.

Il existe d’autres moyens de bon sens pour lutter contre l’infection :

Limitez les contacts avec les personnes qui ont de la fièvre ou un rhume.

Si votre enfant est un nouveau-né, en particulier un prématuré, évitez de l’exposer à des personnes enrhumées, surtout au cours des deux premiers mois de sa vie.

Nettoyez et désinfectez les surfaces

Nettoyez et désinfectez les surfaces et les objets que les gens touchent fréquemment, tels que les jouets et les poignées de porte. Cela est particulièrement important si un membre de la famille est malade.

Couvrez sa toux et ses éternuements

Couvrez votre bouche et votre nez avec un mouchoir en papier. Jetez ensuite le mouchoir et lavez-vous les mains ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool.

Utilisez votre propre verre à boire

Ne partagez pas votre verre avec d’autres personnes, surtout si un membre de votre famille est malade.

Lavez-vous souvent les mains

Lavez-vous souvent les mains et celles de votre enfant. Gardez un désinfectant pour les mains à base d’alcool à portée de main pour vous et votre enfant lorsque vous n’êtes pas à la maison.

Allaitez votre enfant au sein

Les infections respiratoires sont nettement moins fréquentes chez les bébés nourris au sein.

Comment aider votre enfant avec des gestes simples

Bien qu’il ne soit pas possible de raccourcir la durée de la maladie de votre enfant, vous pouvez peut-être le mettre à l’aise. Voici quelques conseils à essayer :

Humidifiez l’air

Si l’air dans la chambre de votre enfant est sec, un humidificateur ou un vaporisateur à vapeur froide peut humidifier l’air et aider à soulager la congestion et la toux. Veillez à ce que l’humidificateur reste propre pour éviter la prolifération des bactéries et des moisissures.

Gardez votre enfant en position verticale

La position verticale facilite généralement la respiration.

Faites boire des liquides à votre enfant

Pour éviter la déshydratation, donnez-lui beaucoup de liquides clairs à boire, comme de l’eau ou du jus. Il se peut que votre enfant boive plus lentement que d’habitude, en raison de la congestion. Proposez-lui souvent de petites quantités de liquide.

Essayez les gouttes nasales salines pour soulager la congestion

Vous pouvez acheter ces gouttes en vente libre (OTC). Elles sont efficaces, sûres et non irritantes, même pour les enfants. Pour les utiliser, mettez plusieurs gouttes dans une narine, puis aspirez immédiatement le contenu de cette narine (mais n’enfoncez pas trop le flacon). Répétez le processus dans l’autre narine.

Maintenez un environnement sans fumée

La fumée peut aggraver les symptômes des infections respiratoires. Si un membre de la famille fume, demandez-lui de fumer à l’extérieur de la maison et de la voiture.

N’utilisez pas de médicaments en vente libre, à l’exception de ceux qui réduisent la fièvre et soulagent la douleur, pour traiter la toux et le rhume chez les enfants de moins de 6 ans. Pensez également à éviter l’utilisation de ces médicaments pour les enfants de moins de 12 ans.

[ad_2]