in , ,

Une mère passe devant une scène d’accident sans se douter que son fils en est la victime !

« Je revois les images dans ma tête, je n’ai même pas été capable de le regarder »

Une mère qui était allée chercher son fils dans un camping de la Guadeloupe, en Beauce, est passée devant une scène d’accident sans se douter que son fils en était la victime, rapporte TVA Nouvelles.

Christopher Guilbault, un jeune homme de 16 ans, était allé raccompagner, en motocross, sa copine aux alentours de 3h du matin. Un trajet qui ne devait prendre que quelques minutes puisque la jeune fille séjournait dans un camping situé à quelques pâtés de maisons. L’adolescent devait ensuite rejoindre sa famille pour partir pour un voyage de pêche 30 minutes plus tard.

«Il était sur le point de revenir à la maison quand je l’ai appelé pour lui dire de se dépêcher. Ce sont les derniers mots qu’on a échangés…», se souvient sa mère, Nathalie Jean.

Malheureusement, son fils n’est jamais rentré à la maison.

Le jeune Christopher, qui roulait sur la route 269, a été percuté par un poids lourd qui faisait un virage vers la 26e avenue.

Sa motocross n’étant pas équipé de phare, le chauffeur du camion ne l’a pas vu.

En parallèle, sa mère commence à s’inquiéter et décide d’aller le chercher au camping. Elle est passée devant la scène de l’accident sans se douter que son fils en était la victime. Elle a même demandé aux policiers de la laisser passer pour qu’elle puisse continuer sa route avant de réaliser ce qui venait de se passer.

« Je revois les images dans ma tête, je n’ai même pas été capable de le regarder… On m’a dit qu’il n’avait pas souffert (…) Il n’a suffi que d’une exception, un trajet d’à peine 10 minutes aller-retour, pour que Christopher perde la vie. Son frère [de 15 ans] ne réalise pas encore qu’il ne le reverra plus…» , a confié Nathalie Jean.

Habituellement, Christopher n’utilisait jamais sa motocross la nuit parce qu’il n’avait pas de phare. L’exception qu’il a faite cette nuit-là lui a malheureusement été fatale.

« Ce n’était qu’un accident, mais si mon fils avait eu une lumière sur sa moto, ça lui aurait sauvé la vie», indique sa mère.

TVA Nouvelles souligne que le tronçon de route où s’est déroulé l’accident est considéré comme dangereux par le voisinage.