in , ,

Un garçon de 12 ans se suicide car il est harcelé à l’école à cause de son homosexualité !

Le jeune adolescent n’en pouvait plus

Un garçon de 12 ans s’est suicidé parce qu’il ne pouvait plus endurer « la douleur et la torture des enfants méchants de son école » qui l’intimidaient en raison de son homosexualité.

C’est le 28 novembre dernier que Debbey Fritchley a découvert que son fils Elias « Eli » Fritchley était mort dans sa chambre après s’être vraisemblablement suicidé.

La mère a expliqué en entrevue à WKRN que son fils fréquentait la Cascades Middle School et qu’il n’avait jamais eu peur de s’afficher comme étant homosexuel: « On lui a dit parce qu’il n’avait pas nécessairement de religion, et il a dit qu’il était gay, qu’il allait aller en enfer. Ils lui ont dit ça assez souvent. »

Elias « Eli » Fritchley assumait pleinement sa différence et ainsi, il peignait ses ongles avec du vernis, en plus de porter régulièrement le même chandail de Bob l’éponge: « Je pense que probablement parce qu’il était dans les mêmes vêtements tous les jours qu’ils l’ont utilisé comme une arme. »

Debbey a expliqué en entrevue qu’elle savait que son fils subissait de l’intimidation, mais qu’elle ignorait l’ampleur de ces abus.

La mère a confié qu’elle n’aurait jamais pensé que son fils en viendrait à prendre une telle décision: « Il s’en fichait, ou du moins nous pensions qu’il s’en fichait, et c’est ce qui est vraiment difficile pour nous parce que nous pensions qu’il s’en fichait. »

Le père d’Eli, Steve Fritchley, a dénoncé le comportement abusif des camarades de classe de son fils: « Je ne pense pas que cela n’ait jamais été physique. Je pense que ce n’était que des mots. Mais les mots font mal. Ils font vraiment mal. »

Les responsables du district scolaire ont réagi au suicide d’Eli en déclarant qu’ils étaient « choqués » et « dévastés », tout en ajoutant qu’ils souhaitaient améliorer « l’apprentissage social et émotionnel » au sein des établissements scolaires.

Enfin, un campagne GoFundMe a été lancée afin de créer une fondation qui aidera « d’autres enfants et familles qui pourraient être dans la même situation que les Fritchley afin que cette terrible tragédie ne se reproduise plus ».