in , , ,

Elle attend 1445 jours dans une famille d’accueil, puis l’institutrice de l’école primaire décide de l’adopter comme sa propre fille !

Aussi étrange que cela puisse paraître, avoir un papa et une maman, une famille aimante et un toit sous lequel vivre avec eux, entourés d’affection et de chaleur, est un privilège auquel tous les enfants du monde ne peuvent prétendre. Il y a des centaines de milliers d’enfants dans le monde qui attendent toujours d’être adoptés pour avoir enfin un foyer à eux, une famille à aimer pour toujours ; un souhait qui devient parfois réalité pour certains, pour d’autres enfants moins chanceux, une enfance dans le système de placement familial peut être une alternative douloureuse mais réelle…

Évidemment, le processus administratif et bureaucratique pour obtenir la garde permanente de la petite Loralie n’a pas été facile. Tout était censé se terminer de manière heureuse en 2020, mais l’apparition de la pandémie mondiale a temporairement interrompu les demandes d’adoption et d’accueil d’enfants en attente d’une nouvelle famille.

Mais tout est bien qui finit bien, après 1445 jours d’attente, Loralie a maintenant une famille à elle, qui lui donnera de l’amour et de l’affection pour toujours ; et tout cela grâce à Zoe Henry, la douce institutrice qui ne pouvait qu’accueillir son élève très spéciale à la maison !